Impact sommeil sur santé cérébrale

Le multitâche, vous connaissez tous probablement cela, que ce soit sur le plan professionnel ou personnel. Cela signifie « Faire plusieurs choses en même temps » : lire ses mails, tout en consultant les réseaux sociaux et en répondant au téléphone par exemple.

Et oui, nous avons beaucoup de choses à gérer au travail, il faut aller vite et être efficace, alors nous tentons de faire plusieurs choses en même temps. Mais c’est une erreur ! Votre sentiment d’être plus efficace en faisant cela est une illusion. Je vais vous expliquer pourquoi.

Pouvoir faire plusieurs choses en même temps va dépendre de la charge cognitive que les tâches impliquent et de leur nature. Est-ce que l’on doit traiter deux informations visuelles simultanément ou une information auditive accompagnée d’une information visuelle ?

Ce qu’il faut retenir, c’est que finalement le seul moment où vous pouvez vraiment faire deux choses en même temps, c’est si l’une des tâches est automatisée, c’est-à-dire une tâche devenue « automatique » avec le temps, comme la marche, le vélo, ou encore la conduite. Vous pouvez en effet conduire et parler en même temps. Et encore, il faut que la route soit suffisamment calme et qu’il n’y ait pas trop de choses distrayantes autour. Souvenez-vous, lorsque vous appreniez à conduire, étant donné que ce n’était pas encore automatique, il était bien plus difficile de se concentrer à la fois sur la procédure de conduite « quel pied je mets sur quelle pédale » et en même temps de raconter à votre co-pilote, la chouette soirée que vous aviez passé la veille !

In fine, lorsque vous effectuez plusieurs activités en même temps, comme lire vos mails, répondre au téléphone et consulter les réseaux sociaux, vous faites en réalité du switching, vous « jonglez » très rapidement d’une activité à une autre, d’une source d’information à une autre. Or, switcher très rapidement et partager son attention entre plusieurs éléments, cela a un coût et des conséquences ! Vous vous imposez davantage de charge cognitive. Vous sollicitez en effet plusieurs fonctions cognitives, notamment différents types d’attention, la mémoire de travail et les fonctions exécutives.

Plus clairement, lors du multitâche, ces fonctions vous permettent à la fois de : focaliser votre attention, de la diviser, de traiter une information pertinente, de la maintenir un court temps dans votre mémoire tout en inhibant les informations non pertinentes, et de revenir à l’information pertinente, etc. Bref, rien qu’en expliquant tout cela, je suis déjà fatiguée !

Voici les conséquences du multitâche, en pensant être plus efficace, finalement vous :

  • créez de la fatigue cognitive,
  • risquez de faire davantage d’erreurs (le cerveau a quand même des limites !),
  • mettrez finalement davantage de temps à accomplir vos tâches

Evidemment plus vous accumulerez de tâches simultanément, pire ce sera !

Un conseil : Privilégiez le mono-tâche, faites les choses les unes après les autres pour plus d’efficacité et de sérénité !


Image

Caroline Joubert: Neuropsychologue

Caroline Joubert a obtenu un Master en Psychologie avec une spécialisation en Neuropsychologie à l'Université de Caen et un diplôme inter-universitaire en Psychopathologie et Affections Neurologiques à l’Université Paris 8. Elle a été responsable d’évaluations et réhabilitations neuropsychologiques auprès d'adultes et d'enfants au sein de différents hôpitaux en France, ainsi qu'en libéral. Chez ELLISTRA, elle apporte son expertise en neuroscience pour créer divers contenus (vidéos, articles, etc.).

RÉFÉRENCES

Impact sommeil sur santé cérébrale

Quel est l’impact cognitif du multitâche ?

par Caroline Joubert

PARTAGER

TESTER L’APP GRATUITEMENT MAINTENANT !

Le multitâche, vous connaissez tous probablement cela, que ce soit sur le plan professionnel ou personnel. Cela signifie « Faire plusieurs choses en même temps » : lire ses mails, tout en consultant les réseaux sociaux et en répondant au téléphone par exemple.

Et oui, nous avons beaucoup de choses à gérer au travail, il faut aller vite et être efficace, alors nous tentons de faire plusieurs choses en même temps. Mais c’est une erreur ! Votre sentiment d’être plus efficace en faisant cela est une illusion. Je vais vous expliquer pourquoi.

Pouvoir faire plusieurs choses en même temps va dépendre de la charge cognitive que les tâches impliquent et de leur nature. Est-ce que l’on doit traiter deux informations visuelles simultanément ou une information auditive accompagnée d’une information visuelle ?

Ce qu’il faut retenir, c’est que finalement le seul moment où vous pouvez vraiment faire deux choses en même temps, c’est si l’une des tâches est automatisée, c’est-à-dire une tâche devenue « automatique » avec le temps, comme la marche, le vélo, ou encore la conduite. Vous pouvez en effet conduire et parler en même temps. Et encore, il faut que la route soit suffisamment calme et qu’il n’y ait pas trop de choses distrayantes autour. Souvenez-vous, lorsque vous appreniez à conduire, étant donné que ce n’était pas encore automatique, il était bien plus difficile de se concentrer à la fois sur la procédure de conduite « quel pied je mets sur quelle pédale » et en même temps de raconter à votre co-pilote, la chouette soirée que vous aviez passé la veille !

In fine, lorsque vous effectuez plusieurs activités en même temps, comme lire vos mails, répondre au téléphone et consulter les réseaux sociaux, vous faites en réalité du switching, vous « jonglez » très rapidement d’une activité à une autre, d’une source d’information à une autre. Or, switcher très rapidement et partager son attention entre plusieurs éléments, cela a un coût et des conséquences ! Vous vous imposez davantage de charge cognitive. Vous sollicitez en effet plusieurs fonctions cognitives, notamment différents types d’attention, la mémoire de travail et les fonctions exécutives.

Plus clairement, lors du multitâche, ces fonctions vous permettent à la fois de : focaliser votre attention, de la diviser, de traiter une information pertinente, de la maintenir un court temps dans votre mémoire tout en inhibant les informations non pertinentes, et de revenir à l’information pertinente, etc. Bref, rien qu’en expliquant tout cela, je suis déjà fatiguée !

Voici les conséquences du multitâche, en pensant être plus efficace, finalement vous :

  • créez de la fatigue cognitive,
  • risquez de faire davantage d’erreurs (le cerveau a quand même des limites !),
  • mettrez finalement davantage de temps à accomplir vos tâches

Evidemment plus vous accumulerez de tâches simultanément, pire ce sera !

Un conseil : Privilégiez le mono-tâche, faites les choses les unes après les autres pour plus d’efficacité et de sérénité !


Image

Caroline Joubert: Neuropsychologue

Caroline Joubert a obtenu un Master en Psychologie avec une spécialisation en Neuropsychologie à l'Université de Caen et un diplôme inter-universitaire en Psychopathologie et Affections Neurologiques à l’Université Paris 8. Elle a été responsable d’évaluations et réhabilitations neuropsychologiques auprès d'adultes et d'enfants au sein de différents hôpitaux en France, ainsi qu'en libéral. Chez ELLISTRA, elle apporte son expertise en neuroscience pour créer divers contenus (vidéos, articles, etc.).

Image

Caroline Joubert: Neuropsychologue

Caroline Joubert a obtenu un Master en Psychologie avec une spécialisation en Neuropsychologie à l'Université de Caen et un diplôme inter-universitaire en Psychopathologie et Affections Neurologiques à l’Université Paris 8. Elle a été responsable d’évaluations et réhabilitations neuropsychologiques auprès d'adultes et d'enfants au sein de différents hôpitaux en France, ainsi qu'en libéral. Chez ELLISTRA, elle apporte son expertise en neuroscience pour créer divers contenus (vidéos, articles, etc.).

RÉFÉRENCES